Adultère : conseils pour espionner sa femme ou son mari

Espionner sa femmeVous pensez que votre conjoint vous trompe et qu’il est inscrit sur un site de rencontre adultère ? Découvrez nos conseils pour espionner sa femme ou son mari en toute discrétion.

Découvrir les sites de rencontre coquine

Nos conseils pour espionner sa femme ou son mari

Avec les nouvelles technologies, il est très simple d’espionner sa femme ou son mari. Toutefois, d’autres méthodes d’espionnages sont plus accessibles et peuvent également être efficaces. Nous faisons le tour des méthodes et nous vous conseillons.

Conseil n°1 : vous inscrire sur des sites de rencontre adultère

Tromper son conjoint, que ce soit virtuellement ou physiquement, est de plus en plus facile grâce aux sites de rencontre adultère. Notre premier conseil est donc de vous inscrire sur les sites extra-conjugaux. Les inscriptions sont gratuites.

De plus, avec les fonctionnalités gratuites des sites, il est possible de faire des recherches avancées : prénom, localisation, couleur des yeux, métier, etc. Les recherches peuvent être très affinées. De ce fait, si votre conjoint n’a pas menti sur ces caractéristiques personnelles, vous le trouverez très rapidement.

Sur quels sites de rencontre adultère peut-on espionner sa femme ou son mari ?

Conseil n°2 : espionner le téléphone de sa femme ou de son mari

En cas de doute sur la fidélité, fouiller le téléphone portable est une méthode déterminante pour espionner sa femme ou son mari.

Si votre conjoint le laisse dans toutes les pièces de la maison sans surveillance, il y a peu de chances que vous trouverez quelque chose dedans. A contrario, si votre conjoint ne quitte pas son téléphone et que vous ne savez jamais où il se trouve, cela est louche. Fouillez-le.

Espionner le téléphone de sa femme ou de son mari peut s’avérer fructueux. Les sites de rencontre comme Casual Dating propose leur site internet en version mobile. N’hésitez donc pas à regarder les applications. Aussi, regardez les messages, le répertoire, les photos, etc.

Conseil n°3 : espionner les réseaux sociaux de sa femme ou de son mariespionner sa femme

Les réseaux sociaux peuvent trahir de nombreuses personnes. « Chéri, pourquoi tu es ami avec une certaine Alexia qui n’a que des photos dénudées ? ». Nous vous conseillons de regarder de plus près les réseaux Facebook et Instagram.

  • Facebook : les nouvelles amitiés qui peuvent vous sembler louche sont à regarder de plus près. Mais pas seulement, n’hésitez pas à regarder les profils des collègues de travail. Un des fantasmes masculins est de coucher avec la secrétaire. Le plan cul de votre conjoint peut être plus près que vous ne le pensez. Aussi, si vous avez accès aux messages privés, nous vous conseillons de les lire (bien évidemment, seulement si des personnes paraissent louches, il ne faut pas espionner sa femme ou son mari de manière abusive).
  • Instagram : regardez les nouveaux abonnements et abonnés de votre conjoint, ainsi que les publications qu’il aime. Cela peut être un très bon indicateur.

Conseil n°4 : regarder les positions GPS de votre conjoint

Le GPS peut être très utile pour espionner sa femme ou son mari. Il est même possible d’espionner les faits et gestes de votre conjoint. Lorsque son téléphone est libre, activez sa position disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Comment faire ?

Pour les personnes ayant un iPhone :

  • Allez dans les paramètres du téléphone.
  • Choisissez l’onglet « localiser ».
  • Activez ensuite le mode « partager ma position ».
  • Ajoutez votre numéro ou votre fiche contact dans les personnes ayant le droit d’avoir la position GPS.

Bon à savoir : lorsque vous activez ce mode, votre conjoint ne recevra pas votre position si vous ne faites pas la même démarche dans votre propre téléphone.

Pour les personnes ayant un Androïd ou un iPhone :

  • Ouvrez Google Maps.
  • Appuyez sur le bouton « commencer »
  • Modifiez la durée de partage de déplacements.
  • Ajoutez vous en contact.
  • Partagez vous le lien.

Ces deux méthodes sont très simples à réaliser et ne prennent que deux minutes.

Pour les personnes peu douées avec la technologie ou qui n’ont pas accès au téléphone mobile de leur conjoint, nous vous conseillons la filature.

Conseil n°5 : espionner sa femme ou son mari avec des objets technologiquestromper son conjoint

Certaines caméras et certains micros sont conçus spécialement pour espionner sa femme ou son mari. Ils passent inaperçus aux yeux de votre conjoint, mais peuvent être très révélateurs pour vous. Découvrez les nouveaux gadgets d’espionnage :

  • La multiprise micro : qui n’a pas de multiprise chez soi ? Votre conjoint infidèle ne remarquera jamais la multiprise micro. Esthétiquement, elle est exactement comme toutes les autres de votre maison.
  • Le réveil caméra : vous pensez que votre conjoint pourrait amener son plan cul abordé sur un site de rencontre pour du sexe chez vous ? Avec le réveil caméra, vous pouvez voir ce qu’il se passe dans votre chambre à coucher jour et nuit.
  • Le bouton de chemise caméra : la caméra passe totalement inaperçue. Vous pourrez visionner les images sur votre smartphone avec une qualité étonnante. Espionner tous les faits et gestes de sa femme ou de son mari est possible avec le bouton de chemise caméra.
  • L’amplificateur de son : il peut être de la taille d’un jeu de carte. Vous pensez que votre conjoint téléphone à son plan d’un soir dans la pièce d’à côté, montez le son et écoutez ce qu’il dit grâce à des écouteurs. Petit bémol : le son ne passe pas dans le mur porteur en béton.
  • La clé USB aspiratrice de données : elle permet de copier toutes les données d’un téléphone. Vous aurez accès aux SMS en quelques minutes. Pour les photos et vidéos, il faut compter environ une heure – selon le nombre de fichiers – pour que la clé puisse les copier.

Vous avez d’autres conseils ? Partagez les en commentaire. De nouvelles méthodes pour espionner sa femme ou son mari sont toujours bonnes à prendre.

Rédigé par Cécile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *