Gleeden dévoile les résultats de son Observatoire européen de l’infidélité 2022

Gleeden dévoile les résultats de son Observatoire européen de l’infidélité 2022Comme chaque année, le site de rencontre extra-conjugale Gleeden a récemment publié son Observatoire européen de l’infidélité 2022. Quel est le pays le plus infidèle d’Europe ? Les Français sont-ils sexuellement satisfaits ? Découvrons cela ensemble !

► Meilleur site de rencontre coquine : lequel est fait pour moi ?

Observatoire européen de l’infidélité 2022

Pour cette année encore, le site de rencontre adultère Gleeden a effectué une enquête massive auprès de plus de 6 000 personnes venant de plusieurs pays (France, Belgique, Allemagne, Italie, Espagne et Angleterre). Grâce à l’aide de YouGouv – un cabinet de sondage – Gleeden a pu découvrir l’activité européenne en matière de relations adultères !

L’Italie, grande championne de l’infidélité

Cet Observatoire européen de l’infidélité 2022 révèle notamment le pays européen champion de l’infidélité. Ainsi, 49% des Italiens et 41% des Italiennes ont affirmé avoir déjà été infidèles au moins une fois dans leur vie. Cela fait donc de l’Italie, le grand champion des relations extra-conjugales en Europe !

Voici le classement complet :

  1. Italie
  2. Allemagne
  3. Belgique
  4. France
  5. Royaume-Uni
  6. Espagne

Gleeden top des pays européens infidèles

Ce classement peut s’expliquer par plusieurs raisons. En effet, les Italiens semblent être les moins heureux dans leur couple et les moins satisfaits sexuellement parlant.

De plus, si les Italiens sont les plus infidèles en Europe, ils sont aussi ceux qui regrettent le moins leurs relations adultères ! Ainsi, à la question « regrettez-vous le fait d’être ou d’avoir été infidèle ? », seuls 38% des interrogés ont répondu à l’affirmative contre 48% des anglais.

Une vision différente de l’infidélité

La vision de l’infidélité semble différer d’un pays à un autre. Gleeden a demandé aux interrogés ce qu’ils considéraient ou non comme étant de l’adultère.

Par exemple, tous les pays s’accordent sur le fait qu’« avoir des rapports sexuels réguliers avec une autre personne que son partenaire » est bien un acte d’infidélité. Au contraire, le fait de « penser à une personne qu’on connait pendant un rapport sexuel avec son partenaire », ce n’est pas tromper son compagnon ou sa compagne.

Toutefois, lorsque l’on demande si « flirter dans la vie réelle avec une autre personne que son partenaire » est un acte de tromperie, les avis sont plutôt mitigés. Pour l’Allemagne, cela ne décrit pas de l’infidélité puisque 17% des interrogés ont répondu « oui ». En comparaison, 62% des Espagnols interrogés ont répondu qu’il s’agissait bien d’adultère à leurs yeux.

Site de rencontre adultère : notre classement

Rédigé par Cindy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.