La crise sanitaire impacte toujours la rencontre coquine au Canada

Canada et crise sanitairePour lutter contre la propagation du Covid-19, le gouvernement canadien conseille une pratique bien connue des libertins. Nous vous en disons plus sur le Glory Hole conseillé par les autorités canadiennes. 

Le Glory Hole contre le Covid-19

La crise sanitaire a bien ralenti les rencontres coquines partout dans le monde. Toujours en proie au Covid-19, la province canadienne de Colombie-Britannique propose une solution aux célibataires. 

Afin d’éviter les contacts non nécessaires, les célibataires sont invités à pratiquer le glory hole. Il s’agit d’une pratique sexuelle où seules les parties génitales passent par un trou (hole en anglais). 

Habituellement, on trouve ce genre de configuration dans les clubs libertins. Le glory hole permet d’avoir des rapports sexuels avec un inconnu

Les libertins toujours à la recherche d’un club

En France, les conseils ne suivent pas la même trajectoire. Si les autorités canadiennes prodiguent des conseils inspirés des clubs libertins, ces mêmes clubs ont encore du mal à ouvrir en France. 

Port du masque obligatoire, distanciation sociale et nombre de personnes autorisées dans un lieu clos limité obligent les libertins à redoubler d’imagination pour s’adonner à des pratiques érotiques. 

Pourquoi ne pas tenter la rencontre par webcams interposées dans ce cas ? Jacquie & Michel contact proposent ce genre de prestations. Les salons de discussions vidéos en duo ou à plusieurs sont un bon moyen de fantasmer sans risquer d’attraper le Covid-19. 

Faire une rencontre coquine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *